• jonathanperret74

Les 3 trucs faciles pour ne pas rater vos photos d'aurores boréales.

Dernière mise à jour : 17 nov. 2021


Hotel et activités en laponie finlandaise
Stage et voyage photo aurores boréales en Laponie

Sommaire :


1. Meilleurs endroits et périodes pour voir et faire des photos d'aurores boréales


2. Quel appareil et quel objectif pour faire des photos d'aurores boréales


3. Réglages pour faire de belles photos de nuit et d'aurores



Prendre des Photos d'Aurores Boréales

- Vous partez en voyage pour le Nord, la Laponie Finlandaise, Suédoise ou Norvégienne, ou encore l'Islande ?

- Vous voulez rentrer avec quelques belles photos de nuit, d'étoiles et si possible d'aurores boréales ?

- Vous vous posez la question de quel objectif choisir de quel genre d'appareil photo est nécessaire et de comment le régler ?

- Vous voulez savoir où sont les meilleurs endroits pour voir des aurores, et quelle est la meilleure période, la saison la plus adaptée ?

- Vous ne savez pas où partir et quels sont les meilleurs pays pour les observer et les photographier ?

- Est-ce que faire une croisière est la bonne solution ou faut-il choisir un hôtel tout-compris avec des excursions ?

- Comment chasser les aurores, en voiture, en bateau, à motoneige, à ski, avec des raquettes ?

Les agences de voyage et les hôtels ne sont pas toujours très francs avec leur clients. Pour savoir comment choisir son voyage. Pour ne pas rater vos photos, suivez les quelques conseils suivants issus des ateliers photos que j'organisais pour un hôtel en Laponie. Pas besoin d'avoir de grandes connaissances en astronomie.

En réalité on peut facilement faire des photos d'aurores boréales en suivants ces quelques conseils pour débutants :

Observer les aurores boréales en laponie finlandaise
Chalets dans un hôtel en Laponie et aurores boréales

1. Où et quand peut-on voir des aurores ? Combien peut-on en voir en une semaine ?
Pour choisir la meilleure destination et ne pas rater votre voyage, plusieurs paramètres sont à prendre en compte : L'intensité des aurores et leur prévision
Il est très difficile de prévoir le nombre d'aurores qui seront visibles lors d'une période donnée ou même lors de la nuit prochaine. Si une aurore, même faible apparaît à 17h, gardez les yeux ouverts au moins jusqu'a 23h pour profiter d'un nouveau spectacle. Et si vous êtes courageux mettez le réveil à nouveau quelques heures plus tard, vous aurez peut-être une belle surprise. Les aurores peuvent être de faible ou de forte intensité. Elles seront plus ou moins lumineuses, dureront plus ou moins longtemps, bougeront plus ou moins, seront plus ou moins hautes dans le ciel. Le pronostic d'intensité théorique des aurores est donné en Kp, de 0 à 9. La majorité du temps les aurores sont annoncées entre Kp 2 et 3. Pour maximiser ses chances, il faut être à une latitude qui permet de voir à la fois les aurores faibles, basses sur l'horizon Nord et les fortes, couvrant tout le ciel, ou sur l'horizon Sud. La latitude idéale serait du Sud d'Abisko, en Suède, jusqu'au Cap Nord.

Pour connaître où seront les prochaines aurores boréales visibles et leur intensité :
https://www.gi.alaska.edu/monitors/aurora-forecast Une nuit noire Pour voir des aurores et profiter de couleurs intenses il faut qu'il fasse nuit, et sombre. Le cercle polaire est déterminé par la latitude au delà de laquelle le soleil ne se lève plus le jour du solstice d'hiver, le 21 décembre. Plus on se rapproche du pôle, plus le soleil reste sous l'horizon avant et après le solstice. En gros, plus vous êtes proches du pôle et proches du solstice d'hiver, plus la nuit est longue.

Astuce : Aux équinoxes de printemps et d'automne (21 mars et 21 septembre), l'alternance jour/nuit est supposée être de 12h/12h. Cependant, le soleil, même couché, parvient pendant un certain temps à envoyer quelques rayons. Ce qui fait que le vrai équilibre est toujours décalé, et que sur l'année il y a plus de jours avec soleil, que de jours sans ! La neige renvoie une énorme quantité de lumière vers le ciel. Pour avoir un ciel le plus sombre possible, tentez le coup d'une période sans neige. Octobre ou Novembre peuvent être un bon compromis entre durée de la nuit et l'absence de neige. La pleine lune dégage elle aussi une clarté puissante. Les périodes de nouvelle lune sont donc les plus sombres. Cependant pour les photos la lune peut éclairer le paysage et créer des tableaux surprenants. Astuce : en période de pleine lune, l'astre se lève assez tôt, entre 21h et 22h, suivant les endroits. La lune se lève encore plus tôt pendant la période qui précède et de plus en plus tard pendant la période qui suit. La semaine qui suit la pleine lune à donc des nuits assez sombre jusqu'à minuit.


Site pour connaître les régions sans pollution lumineuse et choisir les meilleurs endroits pour les photos d'aurores ou d'étoiles :

https://blue-marble.de/nightlights/2012

Une météo favorable Pour voir des aurores il faut bien sûr que le ciel soit dégagé. Choisissez des périodes et des lieux qui sont reconnus pour avoir une météo stable et des ciels sans nuages.

Pour savoir en temps réel où le ciel est dégagé et choisir le meilleur spot pour vos photos d'aurores boréales :
https://www.windy.com/fr/-Nuages-clouds?clouds,67.513,31.509,5

Observer les baleines, orques et cachalots en Norvège

Du coup ? Quel est le meilleur spot et quand partir en voyage ?

Si je devais partir pour uniquement pour moi, pour un voyage dédié à la photo, je choisirais la Norvège. Probablement entre les Lofoten et Tromso.

La latitude est idéale, les paysages particulièrement photogéniques, l'accès et le logement faciles. Le problème est peut-être la météo, le climat océanique peut être capricieux. Abisko offre de meilleures conditions météo et un ciel encore plus noir mais un paysage est moins époustouflant.


Pour la période je choisirai d'arriver un peu avant la plaine lune du mois de novembre et je resterai une 20aine de jours.

La pleine lune crée une ambiance magique sur les montagnes enneigées et les jours qui suivent procurent de bonnes conditions d'observations. En novembre, le sol peut n'être pas encore totalement enneigé et la réverbération limitée, et à cette latitude la nuit dure déjà de longues heures. En plus, novembre est la bonne période pour observer orques et cachalots le long des côtes. Je resterai au moins 3 semaines pour maximiser mes chances d'observer un pic d'intensité.


Feu de camp et aurores boréales
Prendre des photos d'aurores boréales en Laponie finlandaise

2. Quel matériel choisir pour prendre des photos d'aurores réussies ?
Même avec des appareils bon marché ou un smartphone c'est possible, il y a cependant quelques impératifs. Pour les smartphones il vous faudra télécharger une application dédiée à la prise de vue d'aurores ou qui permet au moins des poses longues, pour les appareils photos, suivez les conseils suivants pour faire votre choix :
Quel appareil photo ?
Il faut que l'appareil réponde à plusieurs critères :
  • Qu'il soit possible de le débrayer complètement en mode manuel. Prendre une photo de nuit est quelque chose de non « naturel » pour l'appareil. Il va falloir lui expliquer comment faire !

  • Qu'il est un capteur le plus grand possible. Plus le capteur est grand meilleur la qualité d'image sera et plus loin on pourra le pousser dans ses retranchements, notamment au niveau des ISO.

  • Que vous sachiez vous en servir avant de partir. Découvrir son appareil par -30° sans gants pour pouvoir accéder aux boutons peut vite devenir une expérience déplaisante, et surtout frustrante. Essayez-vous aux photos d'étoiles pendant l'automne !


Quel objectif ?

L'objectif doit avoir une grande ouverture. Le numéro qui suit le F doit être le plus petit possible, c'est à dire avoir la possibilité d'ouvrir largement le diaphragme. La longueur focale dépend des goûts de chacun, mais le phénomène couvrant souvent une grande partie du ciel, les grand-angles sont les bienvenus.

Astuce : pour prendre des photos du ciel il faudra la plupart du temps faire le point manuellement. Pas besoin, donc d'investir dans un objectif avec autofocus. Certaines marques comme Samyang proposent des objectifs de qualité pas chers puisque sans autofocus. Parmi les objectifs d'occasion, ou en brocante, on trouve aussi parfois quelques perles. Quel matériel complémentaire ?
  • un trépied. La photo durera, en fonction de l'intensité de l'aurore et du matériel utilisé, entre 0,5 seconde et 15 secondes. Il faudra donc trouver un endroit stable.

  • une batterie de rechange. La température risque de tomber pendant la nuit. Le froid diminue drastiquement l'autonomie des batteries. Pour les faire durer, faites vos réglages puis rangez la batterie au plus près du corps en attendant que le ciel s'anime.

  • des gants de soie, sous les moufles. Pour pouvoir sentir les boutons et molettes de réglage sans être peau nue.

  • un petit chiffon microfibre dans un sachet plastique. Pour nettoyer une lentille couverte de givre ou de buée.

  • une télécommande. Accessoire non-indispensable mais permettant un certain confort. Vous n'aurez pas à sortir les mains des poches et n'aurez pas à attendre 2 secondes pour que l'appareil déclenche.


Astuce : le métal et le verre de l'appareil emmagasinent le froid. Si vous ramenez votre appareil à l'intérieur d'un espace chauffé, même sommairement, de la condensation se formera immédiatement sur la lentille de l'objectif. Si vous ressortez dans la foulée, elle gèlera. Pour éviter ça, laisser l'appareil dehors. En ayant pris soin d'enlever la batterie.

Meilleurs endroits pour observer les aurores boréales ?
Réglages de l'appareil photo pour les aurores boréales et les photos d'étoiles
3. Réglages adaptés aux aurores boréales :

Sortez votre appareil photo, on commence les réglages !


Les 10 étapes pour prendre une bonne photo d'aurore

1. Trouvez un endroit isolé des pollutions lumineuses et ouvert vers le Nord.

2. Installez l'appareil sur votre trépied, toujours face au Nord. Évaluez les possibilités de cadrage, les premiers plans potentiels.

3. Sélectionner le déclenchement par télécommande ou avec un délai de 2 secondes. Pour éviter de faire trembler l'appareil au moment du déclenchement.

4. Réglez la balance des blancs. Le mode automatique rend les aurores un peu trop bleues. Le mode lumière du jour, un peu trop vertes. Lumière phosphorescente est une approximation acceptable. Le mieux est de directement choisir la température de l'image en réglant précisément les Kelvin autour de 7000K.

5. Ouvrez le diaphragme au maximum des ses possibilités. F le plus petit possible.

6. Réglez une valeur d'ISO la plus haute qu'une qualité d'image correcte le permette. Méfiez-vous de trop vouloir monter et de vous retrouver avec un ciel gris, rayé et ponctué de pixels colorés, bref avec beaucoup de bruit.

7. Réglez la vitesse d'obturation sur 15''. L'aurore viendra petit à petit, sans se faire plus remarquer qu'un nuage en forme d'arche. Si vous suspectez quelque-chose, déclenchez. Le capteur de l'appareil « verra » l'aurore avant vous. Et d'une manière générale révèlera aussi plus de détails dans les couleurs. Et oui, les photos d'aurores c'est de la triche ! Au fur et à mesure que l'aurore prendra de l'intensité, réduisez le temps d'exposition.

8. Faites le point manuellement. Deux choix possibles : sur les étoiles ou sur le premier plan. Dans tous les cas, l'aurore, située entre les deux sera vaguement floue puisqu'elle bouge en permanence. Pour faire le point : utilisez le mode Live View. Une fois l'écran allumé, zoomez pour faire un point précis sur le sujet. En effet, de nuit,et sur des sujets aussi petits que des étoiles, impossible d'être précis en regardant à travers l'objectif.

9. Faites un essai. Les étoiles devraient ressortir correctement. Contrôlez, la mise au point, la qualité d'image, la couleur. Au moment de la prise de vue, les images doivent paraître sur-exposées. Une fois rentrés à la lumière vous vous apercevrez qu'elles apparaissent beaucoup plus sombres.

10. Dépliez la peau de renne, allongez-vous, sortez le thermos, servez une tasse de thé chaud et attendez le spectacle.

11. Clic !

Astuce : Pour une mise au point facile : si vous n'arrivez pas à trouver d'étoile suffisamment lumineuse, faites une approximation sur une lumière lointaine. On trouve plus facilement les étoiles en zoomant. Zoomez, placez une étoile au centre de l'écran, faites un point rapide, dézoomez, faite un point précis.

9 vues0 commentaire